mardi 9 décembre 2014

Croire {encore} au Père Noël


J'ai grandi au Pays-Bas où on fête Santa Klaus, Saint Nicolas pour les intimes. Je ne me souviens pas si je croyais à l'existence de ce personnage et ce qu'il représente mais je me souviens très bien de la parade dans la rue avec la distribution de friandises (des réglisses, des bonbons sous forme de boutons), de pains d'épices et petits présents. Je me souviens de Santa Klaus qui visitait les écoles, qui nous prenait sur ses genoux et nous demandait si on a vraiment été sages. Je me souviens des parents qui venaient à l'école pour participer à la décoration et la préparation de petits cadeaux pour nous tous.  Je me souviens très bien de la magie de cette période.

Moi, à l'âge de ma fille, aujourd’hui 

Ma fille ne connaît pas Santa Klaus mais croit dur comme fer au Père Noël. Quand la semaine dernière j'ai presque réussi à lui ruiner cette magie, je m'en suis voulu un petit peu. Je vous raconte comment.

Faute de meilleure place, j'ai entreposé tous les cadeaux de Noël demandés par Mademoiselle dans une grande valise, non cadenassée ... posée à même le sol dans ma chambre à coucher. Elle sait qu'elle n'a pas le droit de fouiller dans mes affaires. C'était sans compter sur sa curiosité débordante... Et ce qui devait arriver arriva. Elle a ouvert la valise et a aperçu le cadeau tant convoité de la liste ! Elle a sauté de joie en venant me remercier et me faire des bisous dégoulinants .... Mais très vite, elle commençait à conclure que le Père Noël... c'était nous, son papa et moi.

Depuis un moment déjà elle se posait cette question, sans que je lui donne de réponse précise. Et puis, elle a déclaré un jour: "Peu importe, je vous aime très fort ! Et si c'est le Père Noël qui ramène les jouets, alors je l'aime très fort aussi".

Quand elle a donc découvert le cadeau convoité de la liste, je me suis demandée si c'était pas le moment de lui dire la vérité. Mais cette petite partie de moi, qui croit encore un peu à la magie de Noël ne voulait pas {encore} céder. Cette petite partie de moi qui adore la voir trépigner d'impatience la veille de Noël, luttant contre le sommeil pour essayer d’entendre les gros sabots du Père Noël. Cette petite partie de moi qui ne veut pas voir partir la part de petite fille qui est en elle.

J'ai donc crié mon désarroi sur Facebook où plusieurs âmes bienveillantes m'ont aidé à trouver une jolie histoire: Papa et Maman ont voulu offrir cette année quelques cadeaux. Et pour le reste des cadeaux, dit-elle? "On verra bien le jour de Noël".

Et voilà comment j'essaye de prolonger un peu {encore} cette magie de Noël, comment j'essaye encore de m'accrocher à la petite fille qui est en elle. Il y a eu toutes ses premières fois, sa première dent, ses premiers mots, ses premiers pas, sa première rentrée scolaire ... et j'ai du mal, je l'avoue, à affronter cette dernière fois, où elle croit, encore, au Père Noël.


13 commentaires:

  1. Oui je comprends.
    Ma fille a 6 ans et j'appréhendais cette année avec l'entrée en cp.
    Mais non elle y croit encore :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que d'ici l'année prochaine, ça sera cuit chez nous !

      Supprimer
  2. Je te comprends! C'est dur de les voir perdre un peu de ce monde merveileux de l'enfance!

    RépondreSupprimer
  3. Ceci dit, le moment où ils découvrent la vérité (et que tu avoues) et qu'ils retournent en arrière pour lister les cadeaux et demander si c'est toi ou papa en fait qui les avait offerts, ça fait du bien mouahahahahaha (pour les parents... ben quoi???). mon fils l'a découvert y'a qques mois (surement par un copain à l'école), en CE1, j'ai pas eu la force de lui raconter encore des histoires, et risquer qu'on se moque de lui à l'école...
    Ben il l'a très bien pris et nous a remercié pour tous les cadeaux qu'ON lui avait offert!!

    RépondreSupprimer
  4. Je redoute ce moment où il faudra avouer. Mon grand n'a encore que 4 ans, j'ai donc un peu de marge en la matière... Et le Père Noël fait partie des petits mensonges avec lesquels on peut s'arranger et trouver des pirouettes pour prolonger la magie...
    Après, tu peux lui expliquer que, vu la crise actuelle qui frappe aussi le Pôle Nord, le Père Noël aussi subit des coupes budgétaires et qu'en ces temps difficiles, les parents sont mis à contribution pour lui filer un coup de main, mais alors là, niveau magie, on repassera hein!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que ce n'est pas très féerique comme histoire, on est bien d'accord !

      Supprimer
  5. cette année encore.... profitez-en bien !

    RépondreSupprimer
  6. Mon fils est en CE1 et il y croit encore (bon avec beaucoup de doutes dans sa tête, il pose beaucoup de questions) mais j'ai conscience que c'est la dernière année :( et je pense que sa soeur qui a 5 ans et demi n'y croira pas plus longtemps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de garder le secret dans une fratrie !

      Supprimer
  7. Le moment exact où Nina a définitivement cessé de croire au mythe, je m'en souviendrais toujours, on était dans le métro... c'était juste avant le Noël du CE1... 2 ans plus tard, elle regrette cette période où elle y croyait et moi aussi un peu...
    ta fille est ton portrait craché :)

    RépondreSupprimer

Mon blog se nourrit de vos commentaires ! Merci :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Small Bird Studios | All Rights Reserved