jeudi 21 mai 2015

New York en famille: Upper East Side, Time Square et Broadway

Quatrième jour à New York et le jet lag commence à nous lâcher. Mais nos réveils restent toujours aussi matinaux, merci Mademoiselle qui est toujours réglée comme une horloge (trop matinale), même en vacances ! Contrairement aux journées précédentes, le ciel était gris et menaçant: l'ocassion idéale pour tenter un spectacle musical sur Broadway ... mais pas avant un petit déjeuner de compétition.





On a donc tenté le petit déjeuner chez Sarabeth, en plein coeur de l'Upper East Side. J'avais l'impression d'être dans le 16ème à Paris: beaucoup de couples avec la cinquantaine bien tassée, un style vestimentaire plutôt tiré à 4 épingles, chic mais pas bobo. Il faut dire aussi que c'était en plein semaine, j'avais compris que le week-end c'était l'endroit idéal pour bruncher en famille. Ceci dit, nous avons adoré notre petit déjeuner ! Les pancakes étaient moelleux avec un délicieux sirop d'érable, les salades de fruits fraîches et à tomber, sans parler des jus pressés, chocolat chaud et petit déjeuner version salée commandée par MMM. On s'est bien régalé et étions enfin prêts pour une balade disgestive dans le quartier.








Il était presque midi, le moment pour nous de reprendre le métro et nous diriger vers Time Square en espérant trouver des tickets "pas chers" pour un spectacle musical qui plairait à Mademoiselle. On repère le kiosque TKTS et je fais la queue tandis que ma fille et MMM s'abritent de la pluie dans un magasin de souvenirs.

Mon tour arrive et je me décide pour Cendrillon: elle connaît l'histoire donc ne risque pas de me demander toutes les 2 minutes de lui expliquer le déroulement. Mais le prix m'a scotché sur place, même avec la réduction, les tickets étaient vraiment chers. Comme on avait promis un spectacle musical pour son anniversaire, j'ai cassé la tirelire pour nous offrir les tickets. Entre nous, je n'ai pas osé parler tout de suite du prix à mon mari, j'avais besoin de digérer l'addition moi-même.

Les tickets en poche, nous avions encore du temps devant nous avant le début du spectacle. On se décide de visiter le Musée de la photo, à deux pas de là. Il abritait une belle exposition de photos anciennes de New York en Noir & Blanc. C'est également une école de photo et un centre de documentation. Je me suis mise à rêvasser d'une vie d'étudiante en photographie ... et puis l'appel du ventre de la demoiselle chérie devint de plus en plus insistant. On cherche où déjeuner rapidement avant de se diriger vers la salle de théâtre sur Broadway.



Une fois le rideau levé, qu'elle ne fut ma surprise de voir Fran Drescher (Une nounou en enfer) jouer le rôle de la belle mère ... et Carly Rae Jepsen (Call me maybe) celui de Cendrillon ! Et c'est cette dernière référence qui a vraiment fait aimer le spectacle à ma fille je pense. Elle était heureuse de voir la chanteuse de sa chanson préférée de l'époque en vrai, en chair et en os, à quelques pas d'elle.

Moi, j'étais sous le charme des costumes, des dialogues qui piquent et des chansons et la musique. J'ai passé un super moment ! Même mon mari qui n'est pas fan de comédies musicales était vraiment ravi.





Après le spectacle, on retrouve un New York toujours aussi pluvieux et gris. On se décide à faire un peu de shopping à Century 21, le temple New Yorkais des marques à prix cassé. On prend le métro sur la 50ème avenue et on tombe, complètement par hasard, sur 4 mosaïques d'Alice au Pays des Merveilles ! Une jolie surprise qui m'a fait penser aux métros de Moscous, pour la plupart décorés avec de belles oeuvres d'art.

A Century 21, c'est surtout MMM qui a trouvé son bonheur, lui qui généralement déteste faire du shopping. Il a déniché plusieurs chemises de marque à 50 voir 70% de réduction ! Ma fille y a déniché une jolie paire de sandale en cuir et moi, j'ai fait le plein de cadeaux pour la famille - mais rien pour moi... enfin si, plusieurs paires de chaussettes Ralph Lauren (j'ai un faible pour les sockets!).

2 heures et des poussières plus tard, on en pouvait plus de cette journée où finalement on a fait peu de choses mais où on était tous très fatigués. On trouve un Prêt à Manger pas loin pour un dîner léger et direction l'appartement pour se reposer, car le programme du lendemain, était particulièrement chargé !


★ Pour les adresses de cette journée à New York ★
Petit déjeuner chez Sarabeth's 1295 Madison Avenue
Billets avec réductions pour spectacles à Broadway chez TKTS - à côté des escaliers en plein Time Square
Exposition de photos à l'International Center of Photography1133 Avenue of the Americas
Les mosaïque d'Alice au Pays des Merveilles - à la Station de métro 50th avenue (lignes 1-9 lines)
Shopping à petit prix à Century 2122 Cortlandt Sreet. Sstations les plus proches: Cortland Street (ligne jaune, trains R et W) ou encore Wall Street.

★ Les autres quartiers visités lors de ce voyage à New York en famille 
Upper East side, Upper West side, Central Park & Time Square
High Line, Chelsea Market, Greenwich Vilage et la Statue de la Liberté

lundi 18 mai 2015

{Tes} 7 ans

Ma fille,

Samedi 16 mai, tu nous as réveillé à l'aube ... ou presque. Tu étais si pressée de découvrir tes cadeaux. Si pressée de voir la robe que je t'ai choisie pour fêter dignement tes sept petites bougies.

Tu m'as réveillé d'un sommeil profond, extirpé d'un de ses rêves dont on se souvient plus le lendemain mais qui laisse désorienté, même après le réveil. Tu as dévalé les escaliers, et nous, ta grand mère, ton père et moi, avions du mal à suivre ta fougue.

Tu as commencé par déchiqutetter le papier cadeau qui enveloppait ta robe et puis tu t'es retournée, avec des étoiles plein les yeux, tellement ravie de cette robe et du joli collier qui l'accompagnait. Les autres emballages cadeau n'ont pas fait long feu non plus et ton excitation se manifestait par des oh, des ah et des hi, des oh que c'est joli, des bisous et des câlins en-veux-tu-en-voilà.

Et j'ai compris.

J'ai compris que tu n'es plus cette petite fille qui a besoin d'une bonne dose de bisous et de câlins, qui me prépare des petits papiers à l'école ou qui me dessine un coeur sur mon poignet pour ne jamais l'oublier.

J'ai compris que tu n'es plus cette petite fille qui cherche son équilibre sur un vélo, inverse les syllabes dans les mots ou s'impatiente à voir tomber ses dents.

J'ai compris que tu as grandis, que tu préféres écouter le CD de Louane à celui de la Reine des Neiges, à regarder un film de "grand" à un dessin animé, à faire des listes dans ton journal intime plutôt que de faire du coloriage.



Mais j'ai compris aussi que tu n'es pas encore cette grande fille que tu voudrais tant être: "Quand est-ce que j'aurai 9 ans? J'aimerai tant avoir 9 ans tu sais !". Oh oui je ne le sais que trop bien, mais moi je ne suis pas pressée. Je voudrais tant figer le temps pour garder la trace de cette petite fille qui, je sais, est encore en toi.

Celle qui a encore besoin d'une histoire du soir, tous les soirs.
Celle qui cherche à dormir dans notre lit, dès qu'elle le peut.
Celle qui se love encore dans mes bras, au moindre petit chagrin.
Celle qui tape des pieds, à la moindre contrariété.
Celle qui m'écrit des mots d'amour quand je suis en voyage.
Celle qui me raconte ses petites histoires et ses secrets, les plus gaies et les moins gaies.
Celle qui aime mes câlins qui écrasent les côtes, et les zerbetages qui font du bruit.
Celle qui me dit, je t'aime maman, juste comme ça, sans raison.
Celle qui me demande un bisous, juste avant de dormir ...même si je la vois bien essuyer la trace de ce baiser baveux, discrètement, pour ne pas me vexer.

Aujourd'hui tu as désormais 7 ans et je remercie Dieu d'être témoin de ta petite vie.

Tu es en CP et tu trouves le Français "trop fass", parfois même tu t'ennuies, selon tes dires. L'Arabe que tu trouvais si dur au début, te paraît très facile aujourd'hui. Mais le calcul mental te pose encore quelques challenges.

Tu apprends par pallier et il t'arrive de baisser les bras et rien ni personne ne peut te faire changer d'avis. Et puis d'un coup, tu remontes sur la selle et plus personne ne t'arrête.

Tu fais toujours du piano, que tu commences doucement à apprécier.
Tu fais toujours de la danse, que tu adores toujours autant. Vous nous préparez même un spectacle de fin d'année. A moi de ne pas oublier les kleenex dont j'aurai forcèment besoin.
Tu adores tes cours de poney, que tu ne veux jamais rater et tu rêves même de partir en colonie de vacances spéciale poneys et chevaux. Mais pour cela, on attendra encore un an ou deux (ou trois mais chuuuut).

Tu as appris à faire du roller mais le Père Noël te pose encore un cas de cosncience. Tu pleures pour le malheur des autres et tu veux leur donner l'argent que tu n'as pas. Tu chantes à tue tête à tout moment de la journée et ne peux monter dans la voiture sans demander à ce qu'on allume la radio. Tu dis que le vent et ta tortue Charlotte sont tes amis, qu'ils t'écoutent, te comprennent et te répondent même par moment.

Tu peut me rendre chèvre en me faisant répeter une, deux et mille fois la même chose .... et continuer à me filer des papillons au ventre quand j'aperçois ton visage me chercher dans la foule à la sortie de l'école.

Tu peux changer d'humeur et passer d'un ciel ensoleillé à une tempête enragée.

Et moi, je te regarde, je t'observe, je caresse ton beau front, tes beaux yeux, ton nez cancan et ta bouche d'argent. J'apprends à gérer tes colères et tes entêtements, à recevoir tes bisous et tes câlins, à garder tes secrets, à t'écouter parler et te confier. J'essaye de me souvenir de tous les petits détails, des moments passés ensemble, des petites phrases et des mots de travers. Mais aussi à exorciser mes peurs, surmonter mes limites et me remettre en question.

Avec toi, je jongle parfois avec des émotions en montagnes russes mais finalement, tu me donnes l'envie d'avancer, tous les matins, tous les jours.

Bon anniversaire ma fille, ma princesse, mon cœur, ma habibti d'amour.

Ta maman qui t'aime.


mardi 7 avril 2015

New York en famille: High Line, Chelsea Market, Greenwich Vilage et la Statue de la Liberté

Troisième jour à New York, et nous sommes toujours jet lagués. L'avantage du jet lag (verre moitié plein toussa) est de devoir pouvoir se réveiller avec les poules suffisamment tôt pour observer la ville se réveiller en douceur avant que la frénésie ne l'accapare. Et puis ça tombe bien: nous avons ainsi TOUTE la journée pour boire cette ville jusqu'à plus soif.







Troisième jour à New York donc et pour le petit déjeuner, c'est dans un Dunkin Donuts au coin de la rue que nous nous sommes réfugiés. Troisième jour et je suis toujours aussi étonnée devant les litres de cafés frappés, latté à je ne sais quoi et autre cappuccinos ingurgités de beau matin.

Une fois nos ventres rassasiés, direction Penn Station sur la 34ème rue et la 8ème avenue pour découvrir la High Line. C'est à l'image de la coulée verte à Paris: c'est un parc urbain suspendu à Manhattan et aménagé sur plus de 2 km. C'est une ancienne zone désaffectée de voies ferrées aériennes du Lower West Side. De Penn Station, nous en avons pour une dizaine de minutes avant d'arriver à la High Line pour une belle promenade en hauteur.

Nous sommes arrivés tôt (doux euphémisme) mais c'était finalement une bonne chose. Nous avons pu ainsi nous balader, à notre guise, sans être entourés de foule, pouvant s'arrêter ici et là pour prendre des photos, regarder les jardiniers s'activer à s'occuper des différentes plantes et fleurs langeant la High Line, admirer la vue sur les immeubles l'entourant ou encore la Hudson River avec le quartier de Hoboken en toile de fond.













Cette promenade était également riche d'un paysage urbain avec plein de graffitis et de street arts et qui ne demandaient qu'à être admirés et pris en photos. Je pense qu'à un moment donné, mon mari et ma fille n'en pouvaient plus de s'arrêter toutes les 2 minutes pour m'entendre m'extasier devant les diverses fresques murales rencontrées en chemin, à l'image de celle qui reprend la statue représentant le cliché du très célèbre "Kiss" ou le baiser de la victoire à San Diego.







Peu avant la fin de la High Line vers la 13ème rue, se trouve Chelsea Market dans le Meatpacking district. Ancienne fabrique où le biscuit Oreo fut inventé et produit (!!), Chelsea Market abrite aujourd'hui plein de petits restaurants et boutiques originaux, superbement agencés tout en ayant gardé la touche industrielle de l'usine. On y trouve vraiment tous les types de cuisine ! Il est d'ailleurs connu pour ses nombreuses échoppes où le foodie est roi, notamment The Lobster Place connu pour ses lobsters rolls. Nous avons préféré prendre plusieurs petits plats (thaï, libanais, sushi) pour pouvoir goûter un peu de tout. Pour les personnes ayant commencé la visite par ce marché, il y a aussi la possibilité d'emporter son lunch, monter sur la High Line et y pique-niquer au soleil.







Pour le dessert, nous voulions absolument goûter les cupcakes tant célèbres dans Sex and The City (et par nous, je veux dire MOI !!!). Direction donc Magnolia Bakery dans Greenwich Village. Après une dizaine de minutes de marche, nous voilà dans Bleecker Street. Je laisse ma fille au parc avec mon mari: elle s'est vite faite des copains malgré la barrière de la langue ! En ce qui me concerne, j'étais chargée de ramener les gourmandises pour le dessert. Le choix fut cornélien mais j'ai fini par opter pour une sélection de mini cupcakes (il ne faut pas se fier à la photo) et une Lemonade maison à tomber.

Ce qui est sympa à New York, ce sont justement ces parcs pour enfants qu'on trouve facilement rien qu'en marchant. Ce qui rend nos balades très agréables pour Mademoiselle.





Après cette pause bien méritée, nous nous sommes baladés, sans point précis, dans ce chouette quartier qu'est Greenwich Village. J'ai adoré l'architecture, les petits cafés et restaurants un peu partout. Nous sommes tombés par hasard sur la maison où aurait habitait Walt Disney, très atypique avec sa couleur blanche ainsi que sur la maison où Carrie Bradshaw habitait dans Sex and The City. Nous avons aussi découvert une fresque murale peinte par Monsieur Keith Haring himself ! C'est cette énergie, cette sérendipité qu'on a vraiment adoré lors de notre séjour à New York.

Pour être tout à fait franche, Greenwich Village et West Village se confondent par moment. On a certainement fait les deux quartiers sans se rendre compte exactement du quartier qu'on visitait. Mais peu importe ...













On continue de se balader avec cette fois un objectif clair et précis: aller au bord du Staten Island Ferry pour admirer la Statue de la Liberté de plus près. L'avantage du ferry est qu'il est gratuit. Il relie l'île de Manhattan à Staten Island et nous pouvons ainsi voir la Statue de la Liberté côté mer sans avoir à descendre et faire éventuellement la queue pour l'observer de plus près. Mais nous avions complètement sous-estimé la distance entre Greenwich Village et la station du Ferry à l'extrêmité Sud de Manhattan. Si c'était à refaire, on aurait pris le métro ou un taxi. Car après une journée à marcher comme ce que nous avions fait, nous aurions pu nous passer des 2h et plus nécessaires pour arriver jusqu'au ferry. Mais faisant contre mauvaise fortune bonne figure , on profité de notre balade pour découvrir ce que New York avait à nous offrir sur le chemin, notamment Battery Park ...





 







La traversée dure un peu moins de 30mn dans chaque sens et c'était aussi l'occasion de voir les New Yorkais qui travaillent à Manhattan rentrer chez eux le soir, un peu comme à l'heure de pointe au métro parisien. La vue est à couper le souffle du ferry sur Manhattan et rien que pour cela, ça valait finalement le coup.

Au retour, nous nous sommes rendus vers Stone Street, une très jolie rue piétonne pavée dans le quartier historique du Financial District. Stone Street est une des rues les plus anciennes de Manhattan. Elle s'appelait autrefois Brewers Street. Le soir, elle grouille de monde, la plupart travaillant dans les entreprises financières des environs. Nous avons choisi un restaurant italien, pour une pizza et une escalope milanaise bien méritées avant de reprendre le subway direction les bras de Morphée.









★ Pour les adresses de cette partie du voyage ★
Une promenade sur la High Line - commencée sur l'entrée située sur la 34ème rue à l'extrémité nord de la High Line. Plusieurs points d'entrée existent.
Une balade culinaire au Chelsea Market - 75 9th Avenue
Les meilleurs cupcakes chez The Magnolia Bakery - 401 Bleecker Street W. 11th Street
La Fresque Murale de Keith Haring au «Carmine Street Pool » - Carmine Street, 7th Avenue, Greenwich village.
Le Staten Island Ferry - South Ferry metro station (ligne 1).
Dîner chez ADRIENNE's pizzabar - 54 Stone Street dans le Financial District

★ Les autres quartiers visités lors de ce voyage à New York en famille 
Upper East side, Upper West side, Central Park & Time Square
Upper East Side, Time Square et Broadway

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Small Bird Studios | All Rights Reserved