lundi 16 octobre 2017

Marrakech | Mon City Guide

Oui, Pierre Bergé avait raison.


Marrakech 
Vibrante, accueillante, éclatante, ensorcelante
Historique et moderne à la fois
Où gastronomie, culture, artisanat et créativité se mélangent 
pour le plaisir des Marrakchis et des visiteurs de tout bord.

Depuis que j'habite à Casablanca, je cède très souvent aux chants des sirènes de Marrakech, compilant au fur et à mesure mes petites adresses et les partageant avec plaisir autour de moi. Il était donc temps d'en faire un petit city guide, que  vous pouvez trouver ici (clic).

Ce city guide s'enrichira au gré du temps et des nouvelles découvertes que je compte bien faire dans cette jolie ville. Revenez donc de temps à temps pour télécharger la version la plus à date.

Et d'ici là, bon voyage à Marrakech !

PS: Et pour des idées de choses à faire avec les enfants à Marrakech, c'est par ici
http://unblogunemaman.blogspot.com/2013/06/Voyage-enfant-famille-Marrakech.html

lundi 9 octobre 2017

L’ascenseur émotionnel

5 ans que je me suis lancée à mon compte et 5 ans que mon ascenseur émotionnel est en activité perpétuelle.

Par moments, l’ascenseur monte en flèche, directement vers le penthouse où je me trouve formidable, méga intelligente, hyper pêchue, que rien n’arrête - avec la musique Eye of the tiger en toile de fond.

Et puis il y a des moments où l’ascenseur descend directement au sous-sol pour y rester coincé et je me dis mais b*$% !&# qu’est-ce qui m’a pris de me lancer dans cette voie.

Parfois je me sens pousser des ailes, surtout quand les propositions de mission se succèdent, se calent bien dans le planning, et que les budgets proposés sont validés sans sourciller.

Et parfois j’ai franchement du mal à me projeter, je me sens dépassée, incompétente, bref, que je suis une imposture. Les mails restent sans réponse, les propositions de rdv aussi. Je ne vois pas d’issue, l'auto-flagellation est à son paroxysme et je m’inquiète sérieusement de ce que le futur me réserve.

Etre à son compte présente certes pas mal d’avantages – même si beaucoup de ses avantages relèvent plus de l’ordre du fantasme (choisir ses heures/ses missions, avec qui on travaille, faire une sieste quand bon il nous semble, se mater le dernier de GOT = FANTASMES !!!).

Mais être à son compte présente également beaucoup de défis ; des défis pour lesquels je n’étais pas forcément préparée. J’apprends donc à résister aux râteaux, à ne pas me sentir personnellement rejetée. Je m’interdis l’auto-flagellation – ou alors je me le permets 3 secondes avant de me donner un coup de pied à mes propres fesses. J’essaye de positiver, je redouble d’efforts, je me mets à rencontrer de nouvelles personnes, à garder le contact avec mon réseau, à développer mes centres d’intérêt par ailleurs … et de garder espoir. Car c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour ne pas tout envoyer balader.



jeudi 21 septembre 2017

Le nouvel an Hejir expliqué à ma fille

Demain, c'est le 1er Muharram, le 1er jour du 1er mois du calendrier musulman. Pour faire plus simple, c'est l'équivalent du 1er Janvier dans le calendrier grégorien !

Ce qu'il faut savoir, c'est que le calendrier musulman est un calendrier lunaire : 12 mois lunaires de 29 à 30 jours. L'année ne compte donc que 354 ou 355 jours. Mais pourquoi l'appelle-t-on aussi calendrier hégirien?

C'est ce que m'a demandé ma fille quand elle a appris que demain c'était férie au Maroc.

L'Hégire vient du mot arabe "Hajara" qui signifie "quitter" ou encore "émigrer" en référence au moment où le prophète Mohammed a quitté la ville de Mekka (La Mecque) pour échapper à  son assassinat commandé par les dignitaires de la ville, Ahl Qoraich.

A vrai dire, le prophète fut longtemps persécuté et plusieurs de ses alliés à Mekka furent assassinés. C'est ainsi qu'il part s'installer à Médine après l'avoir visitée auparavant lors d'un pèlerinage. Il y avait trouvé une communauté plus attentive à son message.

C'est donc cette année que le calendrier musulman démarre, au moment de l'Hégire, en 622.

Bonne, douce et heureuse année à toutes celles et tous ceux qui la fêtent.


Et n'oubliez pas quand dans 10 jours, c'est Achoura qu'on fête !


dimanche 17 septembre 2017

★ Un anniversaire Polynésien pour ses 8 ans ★

En rangeant mon ordinateur, je suis retombée sur les photos de la fête d'anniversaire de ma fille en 2016, placée sous le signe de la Polynésie, quelques mois après notre périple dans ces terres lointaines, d'où est justement originaire une partie de sa famille paternelle. Ce fut un beau voyage, initiatique pour moi mais surtout pour ma fille, qui a eu la chance de faire la connaissance de son arrière grand-mère, ainsi que de mesurer l'étendu de sa famille Tahitienne, composée de grandes tantes, grands oncles, et grands et petits cousins.

A notre retour donc de ce voyage, il était logique pour elle de demander une fête d'anniversaire avec ce thème Polynésien, une façon pour elle de célébrer la Tahitienne qui est en elle.



Si vous êtes donc à la recherche d'idées pour organiser un anniversaire sur le thème de Tahiti, de la Polynésie voir même Vaiana, le film Disney sorti quelques mois après cet anniversaire, voici quelques idées pour vous inspirer.












Les Invitations

Cela fait plusieurs fois que je commande les invitations d'anniversaire chez Pretty Plain James. Elle a une boutique sur Etsy avec une variété de modèles prêts à être customisés. J'aime beaucoup son style, les couleurs qu'elle utilise et les modèles qu'elle propose. Ce qui est top, c'est qu'on peut également commander plein d'articles complémentaires, avec le même design de la carte d'invitation pour décorer la fête. Une fois notre choix fait, on envoie les éléments qui permettent de customiser l'invitation et tout article additionnel (prénom, date, âge etc). Dans les 48h, elle renvoie un fichier pour validation. Une fois le tout validé, on reçoit le fichier final pour impression chez soi.


La décoration 

Justement en parlant décoration, j'ai donc pris de chez Pretty Plain James une guirlande personnalisée et les cake toppers avec dessus "Ia Orana" (bienvenue en Tahitien), 8 (en référence à son âge) et d'autres avec un dessin d'Ananas - un thème récurrent dans cet anniversaire.  J'ai également commandé des autocollants avec l'inscription "Maururu" (merci en Tahitien).

Chez My Little Day, j'ai pris la vaisselle en carton, les pailles et quelques éléments de décoration (guirlande ananas, ballons de baudruche, ananas alvéolé etc). Ce site propose d'ailleurs plusieurs éléments sous le thème Tropical. On peut aussi faire une recherche avec le mot clé Ananas pour avoir d'autres articles qui vont parfaitement avec le thème.

Sinon, de notre voyage en Polynésie, on a ramené de beaux coquillages ainsi que le plein de colliers de coquillages - une tradition d'accueil et d'hospitalité Tahitienne où les colliers sont passés autour des cous de ceux qui quittent l'île. On les a offert à notre tour aux petits invités quand ils sont repartis.

Le gâteau et la sweet table



Le gâteau était tout simple, un gâteau fait maison: deux cakes au yaourt en tailles différentes, posées en deux étages, recouvertes d'une crème à base de chantilly et fourrée au milieu de morceaux d'ananas. Et on a utilisé la tige de l'ananas en déco !

On a fait également des sablés sous forme de palmier et de glace et commandé de très bon cupcakes avec, en guise de déco, des fleurs de tiaré en pâte à sucre.

Les animations 

J'ai réutilisé et adapté des animations des anniversaires précédents (Super Héros, Sirène, Chat) et rajouté de nouvelles idées pile dans le thème :

Confection de Tiki avec des éléments pré imprimés trouvés sur le net et modifiés à ma sauce (à retrouver ici) imprimés sur du papier couleur. Chaque enfant a reçu un sac en papier kraft à cet effet - sac qu'ils reprendront avec eux et dans lequel on a mis par la suite les petits cadeaux invités.

Chaise musicale à la sauce tahitienne (musique Tahitienne, se déplacer en dansant Tahitien)

Le jeu du Limbo - "Le limbo est une sorte de danse où tous les concurrents doivent passer, chacun leur tour en se courbant en arrière, sous un bâton horizontal tenu par deux personnes. Il ne faut ni toucher le sol avec ses mains, ni toucher le bâton. Dans ces deux cas, la personne est éliminée. Pour les autres on baisse un peu plus le bâton. Et ainsi de suite jusqu'au ce qu'il n'y ait qu'un seul vainqueur". On a bien entendu utilisé un CD de Musique Tahitienne pour le rythme.

Course de relais en deux équipes – chaque participant doit mettre un paréo, un collier de coquillages et faire l’aller/retour jusqu'à une serviette de plage à l'effigie de Tahiti, revenir et passer le déguisement à son copain/sa copine et ainsi de suite. L'équipe gagnante est celle qui finit en premier.

Et pour finir tout ça en beauté, l'arbre à Piñata : gros succès à chaque anniversaire !















vendredi 26 mai 2017

Mon challenge 30 jours de mieux-être

Demain c'est très probablement le 1er jour du mois de Ramadan. Un mois de spiritualité, de convivialité et d'introspection. C'est un mois où beaucoup de mes habitudes changent, où je me sens généralement plus sereine, plus légère.

C'est aussi une belle excuse pour commencer ce défi auquel je pense depuis un certain temps déjà. Un challenge*, sur 30 jours, pour me débarrasser de ce qui peut m'encombrer, me polluer au quotidien et peut-être même m'aider à y voir plus clair.

Comment ça marche? C'est très simple : une consigne par jour à faire, tous les jours sur 30 jours. Mon challenge commence donc demain, samedi 27.05. Si ça vous intéresse, n'hésitez surtout pas à imprimer ou reprendre cette fiche pour le faire chez vous. Et on se dit, à dans 30 jours?



* largement inspiré de celui de la bloguese Anuchka Rees et son minimalism challenge.



Et voici mes impressions au fur et à mesure :

Jour 1 - Ranger mon sac - Niveau de difficulté «««««
Assez facile donc cette première tâche, surtout avec un petit sac en bandoulière. Mais j'y retrouvé un tas de petits papiers qui ont besoin d'être rangés, à leur tour.

Jour 2 - Méditer 5 mn - Niveau de difficulté «««««
J'ai utilisé la première vidéo sur youtube en tapant 5mn de méditation. J'avoue c'était un peu difficile mais je m'y attendais. Je n'ai pas arrêté de bailler pendant ces 5mns et les pensées se bousculaient dans ma tête sans répit. Difficile en fait de se concentrer sur une seule chose à la fois (les yeux, la respiration), mais ça, je m'y attendais un peu.

Jour 3 - Une journée sans râler - Niveau de difficulté «««««
Quand la première phrase que tu prononces le matin en se levant n'est pas Bonjour mais "Purée, cette journée va être longue", c'est que la journée sans râler risque d'être difficile et ça l'était. Je ne peux pas dire que j'ai réussi à 100% mais disons 80%  ... si je ne compte pas toutes les fois où j'ai râlé dans ma tête !

Jour 4 - Une journée sans médias sociaux  - Niveau de difficulté «««««
Finalement un peu moins difficile que la journée sans râler ... et surtout c'était très libérateur ! Le truc c'est qu'il faut désactiver TOUTES les notifications ! Au début, ma main allait machinalement vers le téléphone pour lire les notifications que je recevais assez souvent. Une fois ces notifs désactivées, j'étais beaucoup plus efficace et j'ai même eu le temps de lire beaucoup d'articles pros en attente. Une mesure à adopter une fois par semaine dorénavant !

Jour 5 - Ranger mon bureau virtuel - Niveau de difficulté «««««
Ici, j'ai du retrouvé mon ancien ordi car l'actuel, tout neuf tout beau, était encore vide de tout dossier encombrant sur le desktop. Cela m'a pris une petite heure pour tout archiver/classer/supprimer ... il me reste un dossier [A RANGER] avec + de 11000 photos récupérées après le crash de mon disque dur. On va donc dire work in progress ...

Jour 6 - Une journée sans Candy Crush - Niveau de difficulté «««««
C'est finalement ce qui a été le plus facile. Il faut dire que c'est plutôt cyclique chez moi. Il y a des semaines où je suis à fond et parfois il peut se passer plusieurs jours avant de commencer une partie.

Jour 7 - Une journée sans regarder les mails persos  - Niveau de difficulté«««««
Encore un défi dans mes cordes même si j'ai du faire preuve de self-control. Cela m'a permis de me concentrer encore une fois sur l'essentiel. A renouveler !

Jour 8 - Se désinscrire de 5 groupes FB  - Niveau de difficulté «««««
Facile et surtout, ô combien nécessaire ! Je me suis rendue compte que j'étais membre de pleins de groupes Facebook, sans avoir rien demandé à personne. Ce sont donc une dizaine de groupes à qui j'ai dit Adieu !

Jour 9 - Trier ma trousse de cosmétiques - Niveau de difficulté «««««
Je crois un des plus faciles vu que ma trousse est finalement toute riquiqui ... j'ai jeté un fard à paupières et un crayon noir pour les yeux qui avaient l'air douteux mais surtout, cela m'a réconforté dans l'idée que je ne mets pas beaucoup de maquillage et que je n'avais pas besoin d'en racheter.

Jour 10 - Trier mes magazines  - Niveau de difficulté «««««
Je pensais, à tort, n'avoir pas beaucoup de magazines mais finalement, j'ai en un paquet qui prend la poussière dans un coin sans parler de tous les magazines éparpillés ici et là. Ce tri m'a permis de jeter les vieux magazines, donner ceux en bon état et mettre de côté ceux toujours pas lu et qui m'intéressent un chouïa. A renouveler régulièrement.

Jour 11 - Se désinscrire de 10 newsletters - Niveau de difficulté «««««
C'était vraiment nécessaire : il y a des jours où ma boîte perso ne reçoit que des newsletters poussant à l'achat. Finalement, je me suis lâchée et je me suis désinscrite à plus de 10 newsletters. Mission accomplie.

Jour 12 - Méditer 10mn  - Niveau de difficulté «««««
Cette fois-ci, javais anticipé et j'ai utilisé l'appli Mind pour faire ma séance de 10mn. Les 10 premières séances sont gratuites et très bien faites. La navigation est facile, le graphisme au top et la voix très apaisante. Je n'ai pas senti les 10mn passer et cela m'a donné envie d'en refaire de façon plus régulière.

Jour 13 - Faire le tri des photos 2017 sur mon iPhone - Niveau de difficulté «««««Très difficile de faire le tri vu la quantité de photos que je prends sans parler des captures d'écran de choses qui me semblent utiles sur le moment ... mais qui ne le sont pas vraiment. J'ai commencé d'ailleurs par sauvegarder les photos 2017 mais je suis loin d'avoir tout trié/ sauvegardé ou supprimé ce dont je n'ai plus besoin. On va dire work still in progress.

Jour 14 - Evaluer mes 5 derniers achats  - Niveau de difficulté «««««
Je ne sais pas si c'est le Ramadan mais mes 5 derniers achats concernaient les courses de la maison ... mais aussi des photos que j'ai enfin pu développer. Au fur et à mesure de ce défi, j'arrive à identifier ce qui me pose problème et l'achat futile/inutile n'est pas forcément d'actualité chez moi.

Jour 15 - Une journée sans acheter - Niveau de difficulté «««««
Dans la même veine que la veille, finalement j'ai très bien passé cette journée sans dépenser un rond. Et de façon générale, je peux rester plusieurs semaines sans dépenser - hors courses alimentaires.

Jour 16 - Tester une nouvelle recette  - Niveau de difficulté «««««
Au début, l'idée était de dépoussiérer mes livres de recette qui prennent de la poussière dans ma cuisine ... et puis, comme je manquais d'ingrédients, j'ai improvisé une nouvelle recette de verrine, une espèce de cheesecake déstructuré. Pour cela, j'ai sorti mes très belles verrines reçues en cadeau de mariage il y a une bonne dizaine d'années maintenant et ja-mais utilisées ! Il était plus que temps. Et le résultat? Il en restait plus une miette (de spéculoos) !

Jour 17- Faire le tri des amis Facebook - Niveau de difficulté «««««
Houston, we have a problem. Trop d'amis sur FB, dont 80% qui n'interagissent jamais avec moi sans parler des profils de concours ou de ceux qui relayent que des hoax. Donc le pourquoi du comment est pertinent, le procédé un peu moins. Car il faut aller sur ces profils un par un pour les désactiver et ça prend un temps fou. J'ai réussi à en supprimer une petite centaine mais il me reste encore + 500 à revoir. Work in progress donc.

Jour 18 - Lister 5 choses qui me rendent heureuse  - Niveau de difficulté «««««
Au début, je voyais cet exercice comme une véritable montagne à affranchir. J'ai listé la première chose qui m'est venue très vite, presque sans réfléchir et puis, plus rien. C'était assez déconcertant, et j'ai commencé à fouiller dans mes souvenirs, à penser aux derniers moments où je me suis sentie vraiment heureuse ... et puis le reste est venu également, un mélange de choses nécessaires et futiles également - comme ce verre de Coca Light bien frais, après une bonne journée de travail, où les températures frôlent les 30°. Car le bonheur, c'est aussi les petites choses simples du quotidien.

Jour 19 - Ranger ma table de nuit  - Niveau de difficulté «««««
J'ai une petite table de nuit sur laquelle déborde ma pile à lire. Une tâche donc facile mais qui prend un peu de temps. Cela m'a permis de retrouver plein de livres pour tenir cet été et éviter ainsi des dépenses supplémentaires !

Jour 20 - Méditer 15 minutes - Niveau de difficulté «««««
Pour cette séance de méditation, j'ai choisi une vidéo sur youtube de scan corporel. Il s'agit d'observer les sensations de son corps des orteils jusqu'au cuir chevelu, zone par zone. L'idée est "d'observer ces états un moment à la fois, sans jugements". J'ai eu beaucoup de mal à faire la partie sans jugements : avec ce scan corporel, je n'ai ressenti que des sensations négatives. Résultat de la séance: je me suis sentie plus fatiguée que quand je l'ai commencé.

Jour 21 - Dormir une heure plutôt que d'habitude - Niveau de difficulté «««««
C'est là où on comprend que le sommeil ne se télécommande pas. Même si je me suis mise dans le lit une heure plutôt que d'habitude, le marchand de sable était vraisemblablement, occupé ailleurs.

Jour 22 - Reprendre contact avec une amie de longue date - Niveau de difficulté «««««
C'était quelque chose que j'avais envie de faire il y a longtemps. Après un petit mail envoyé, rdv est pris pour boire un verre après le Ramadan !

Jour 23 - Faire 3mn d’exercices de respiration - Niveau de difficulté «««««
Pour cet exercice, j'ai utilisé une technique apprise chez mon kiné: prendre une longue inspiration par le nez pendant 5 secondes en gonflant le ventre et expirer lentement par la bouche comme si on soufflait dans une paille jusqu'à ce que le ventre reprenne sa forme initiale.
Mais, comme pour la médiation, prendre le temps de me concentrer sur ma respiration ne fut pas chose aisée. Les idées - surtout les moins agréables - ont tendance à se bousculer dans ma tête m'empêchant de me dédier à cet exercice et perdant ainsi le fil de l'inspiration/expiration.

mardi 16 mai 2017

{Tes} 9 ans

Très chère Rita,

Aujourd’hui, c’est ton anniversaire.  Mais aussi un peu le mien.

9 ans que tu as débarqué dans notre vie pour la chambouler pour toujours, la mettre sens dessus dessous, y apporter de la couleur, des étoiles, des paillettes, des arcs en ciel et beaucoup, beaucoup de bonheur. 

9 ans que tu as fait de moi une maman, que je vois mes ailes se déployer au rythme de tes pas, que mon cœur se remplit d’amour sans douter un instant que la source ne se tarisse, que je trouve l’énergie d’avancer tous les jours en espérant te donner le meilleur pour que tu puisses avancer à ton tour. Et du chemin, tu en as parcouru depuis l’année dernière. 

Aujourd’hui c’est ton anniversaire et tu a gardé ce côté intrépide, têtu, joyeux, impatient, avec un sourire qui illumine ton visage et mon cœur de maman. 

Aujourd’hui c’est ton anniversaire et depuis peu, j’entraperçois aussi l'adolescente que tu es en train de devenir. Quand tu nous expliques que vous avez fait une réunion à la récré avec les copains pour discuter pour qui il fallait voter, quand tu partages ton repas avec le sdf en face du restaurant où nous dînons, quand tu nous démontres par A+B pourquoi il est si primordial que tu photocopies la recette de  pâte à sel pour la distribuer aux copains, quand tu nous demandes un bonbon en plus pour l’offrir à ta copine, mais aussi un deuxième bonbon en plus pour l’offrir à cette autre copine, pour ne pas lui faire de chagrin.

Cette ado que tu es en train de devenir, je la vois aussi quand tu lèves tes yeux au ciel, quand tu nous demandes de ne pas te presser car « il n’y a pas le feu » ou quand tu soupires car ta chambre n’est toujours pas rangée malgré nos multiples relances.

Cette ado que tu es en train de devenir ne fait pas encore tout à fait l’ombre  à la petite fille que tu es encore. Et je remercie Dieu pour cela tous les jours. Cette petite fille qui a encore besoin d’une histoire le soir, un câlin au réveil et des bisous à la demande. Cette petite fille dont le regard s’illumine quand elle m’aperçoit à la sortie de l’école, l’attendre avec impatience. Cette petite fille qui court et saute de joie, dès que son papa arrive le soir du travail, pour se jeter dans ses bras. Cette petite fille qui a encore demandé une poupée pour son anniversaire, pour refaire le monde avec elle, avant de sombrer dans les bras de Morphée.

Rita, mon enfant, aujourd’hui c’est ton anniversaire. Mais aussi un peu le mien.  Malgré mes 9 ans à tes côtés, à parfois planer au-dessus de toi comme le parent hélicoptère que je peux être,  j’apprends encore à être une (meilleure) maman tous les jours, à maîtriser mon impatience, mes émotions, à te laisser devenir celle que tu es, sans trop te diriger. Parfois on se cherche, et on ne se retrouve pas là où je voudrais mais souvent la complicité qu’on partage devant un film, en lisant un livre, en refaisant le monde tout en grignotant ton 4 heures gonfle mon petit cœur de maman.

Rita, mon intrépide, mon petit sucre d’orge, ma dose de bonheur au quotidien, ma danseuse étoile, ma chanteuse à la jolie voix, ma princesse, ma chevalière, mon cœur, ma habibti d'amour, ma fille aînée, ma fille unique, mon enfant unique, je te souhaite le plus beau des anniversaires. Que ton chemin vers tes 10 ans soit doux, comme la douceur de ta voix. 


Ta maman qui t’aime.



vendredi 12 mai 2017

7 mythes sur le Maroc qu'il faut arrêter de croire

Il y a quelques jours, Monoprix a lancé sur les internets un concours pour gagner un week-end dans un Riad au Maroc mettant en avant un sachet de "Salade Aleykoum", deux chameaux se pavanant avec la dite salade sur le dos dans le désert et une Kasbah en arrière plan tout en se demandant "ça Fès plaisir non?". Comment dire gentiment que j'en ai ras le tarbouche de ce genre de mythes et de stéréotypes? Que j'en ai ras la jellaba des questions manquant de jugement qu'on (me) pose à propos du Maroc?

Certaines de ces affirmations dénotent d'un manque de connaissance plus ou moins flagrant mais je les ai toutes entendues, de mes propres oreilles, et pas qu'une fois. Donc, voici les 7 mythes sur le Maroc qu'il faut arrêter de croire, une fois pour toutes.

1 - Le Maroc est un grand désert sans fin .... 
Et dans la même veine "et comment font les avions pour atterrir s'il n'y a que du désert partout"? ou encore "est-ce que vous vivez sous des tentes?" ...

Donc, oui, le Maroc comporte une partie désertique, notamment dans le Sud mais c'est surtout de sublimes paysages, entre mer et montagne, des vallées et des forêts, des villes impériales et des médinas historiques, de grandes villes animées et de petits villages perdus, des plateaux désertiques et des oasis enchantées et bien plus encore ...

D'ailleurs, si tu  penses faire "un tour" dans le désert alors que tu es basé à Fès, juste oublie.



2- Au Maroc, les chameaux côtoient les ânes et les voitures
Déjà, il n'y a pas de chameaux au Maroc mais des dromadaires. Et il faut aller dans le désert pour en voir ou alors dans des villes du Sud ou quelques plages pour faire un tour à 5€ de 10mn à dos de dromadaire. Parfois, on peut voir des ânes ou mulets dans certaines villes ou quartiers pour le transport de marchandises, c'est plus courant dans les villages. Et puis, il y aussi des autoroutes au Maroc où il n'y que des voitures à 120km/h (quand la limite de vitesse est respectée) donc je vois mal un remake de Fast & Furious avec, comme protagonistes, un chameau, un âne et une voiture. Plutôt pas mal pour une fable de style de la Fontaine, non?

3- Au Maroc, en tant que femme, je n'ai pas le droit d'être en jupe, ni d'avoir les cheveux à l'air 
A cela, je réponds souvent qu'il suffit de regarder les photos des princesses marocaines, que ça soit l'épouse du Roi ou ses sœurs, nièces etc ... Aucune n'est voilée et elles s'habillent de façon très moderne (jupe, pantalon, robe ...).
Ceci dit, oui, il y a des femmes qui portent le voile, mais pas toutes et surtout, jamais on attendra d'une touriste de porter le voile ou de couvrir son corps en entier pour se balader dans la rue.
Et breaking news, on peut même se mettre en bikini sur la plage !



4- Je vais enfin pouvoir me régaler avec un bon couscous royal 
Stop ! Il n'y a pas de plat s'appelant couscous royal, ni au Maroc ni en Algérie il me semble. Tu ne trouveras jamais de merguez dans un couscous ... d'ailleurs on n'appelle pas cela des merguez mais des saucisses, oui oui, comme en France. Donc pitié, ne me parlez pas de couscous royal !

5 - Les femmes là bas savent toutes faire la danse du ventre 
Je ne compte pas le nombre de fois où en soirée on me demande de montrer comment on fait la danse du ventre dès qu'une chanson de type oriental passe. La danse du ventre est typiquement égyptienne et pas du tout traditionnelle du Maroc. Si on vous propose une soirée spectacle danse du  ventre au Maroc, sache que tu es dans un beau piège à touristes car cela n'a rien d'authentique.

6 - Le Maroc est avant tout un pays musulman
Là encore une fois oui et non. Oui, la religion dominante est l'Islam mais il y a aussi des chrétiens et des juifs comme peuvent l'attester les nombreuses églises et synagogues encore en fonctionnement.
Par ailleurs, les premiers habitants du Maroc sont les berbères qui s'y sont installés bien avant l'avènement de l'Islam.

7 - Il ne fait jamais froid au Maroc
Oui, et la marmotte met le chocolat dans le papier alu !
Le Maroc est un pays très grand : le climat diffère beaucoup selon les régions mais aussi les saisons !  Plutôt tempéré sur les côtes, continental à l'intérieur des terres, avec de la neige en hiver sur les montagnes et les villages/villes avoisinantes ... On peut même skier dans le Moyen et Haut Atlas en hiver. Et oui, comme quoi, le Maroc, il faut venir le visiter pour percer tous ses secrets.










Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Small Bird Studios | All Rights Reserved