lundi 25 juin 2012

Changement de perspective ...

Je ne sais pas si c'est le meilleur titre pour ce billet. Disons qu'il s'agit plus d'évolution que de changement. Car dans le mot évolution, il y a un côté normal, comme si c'est naturel de passer d'un stade à un autre.

Je ne l'ai peut-être jamais dit mais moi, il y a 10 ans, j'étais embarquée dans une certaine voie. J'ai fait de bonnes études. J'ai travaillé dur. J'ai toujours évolué (ah tiens, encore ce mot évolution) rapidement en entreprise. J'ai grimpé les échellons. Et même quand j'ai du reprendre un travail dans un autre domaine (parce que je voulais changer de perspective professionnelle), j'ai commencé plus bas que mes compétences et mon expérience le dictaient mais j'ai encore une fois, évolué très rapidement en faisant preuve de pugnacité, de motivation.

Je suis très fière du chemin parcouru, du travail accompli. Car je m'implique toujours dans ce que je fais. Je me donne à 110%. J'en tire une satisfaction très personnelle.

Je me suis toujours vue continuer dans cette voie, à grimper les échelons, à aller de l'avant. Et puis, il y a eu la maternité. Ou l'approche du cap fatidique des 35 ans. Ou un ras-le-bol professionnel. Ou tout ça à la fois.

Et j'ai eu envie d'autre chose.


J'ai eu envie de prendre le temps, de le figer même par moments.
J'ai eu envie de me recentrer sur ma famille, ma fille, moi-même.
J'ai eu envie d'apprendre à coudre (je ne l'ai toujours pas fait !).
J'ai eu envie de faire des gâteaux d'anniversaire (ça, je l'ai fait ! Ha!).
J'ai eu envie de faire des DIY, d'arranger des fleurs dans des bouteilles recyclées.
J'ai eu envie d'acheter des toiles cirées à pois pour ma table à manger.

J'ai eu envie de penser des projets qui m'aident à être plus présente, plus disponible, d'être moins je-cours-après-le-temps-que-de-toutes-façons-je-ne-peux-pas-rattraper.

Et puis je fus surprise de constater que je n'étais pas la seule à avoir eu cette réflexion. Que beaucoup de mes amies en sont arrivées au même stade. Certaines ont trouvé l'équilibre qu'elle recherchait, d'autres n'ont pas encore agit et sont toujours en questionnement.

Moi, je ne sais pas si dans an un j'aurai toujours envie d'apprendre à coudre ou à tenir des stands à la Kermesse, mais je suis convaincue que mon équilibre est encore à trouver. Ca tombe bien, je n'ai qu'une envie, c'est de m'y consacrer.

36 commentaires:

  1. Bien souvent la maternité est un temps de réflexion sur le sens qu'on donne à sa vie, sur ses priorités, ses envies, le temps des changements... Pour moi aussi ça a été un tournant ! Je n'ai pas encore trouvé d'équilibre parfait mais j'y travaille. Je te souhaite d'y arriver ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande encore si c'est vraiment (que) la maternité car au début justement de cette phase de la maternité, j'étais plutôt dans une petite bulle ... Mais ça y est sans doute pour beaucoup !

      Supprimer
  2. Tournant amorcé il y a 3 ans, un grand saut dans le vide, et aucun regret jusqu'à présent ;-) Pas simple de vivre sa vie en aimant ce que l'on fait, c'est une chance de pouvoir évoluer ou carrément tout changer si on en ressent l'envie ou le besoin. Et le mouvement, c'est aussi ce qui fait la vie, parce que l'ennui, c'est trop rasoir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis mettre des strings dans son bureau, c'est encore plus joli :)

      Supprimer
  3. Je partage ces réflexions, j'en suis la preuve vivante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est plusieurs à penser la même chose !

      Supprimer
  4. Il n'y a pas que nos enfants qui grandissent... pour nous ça s'appelle de la maturité où le nom que tu voudras y mettre ;)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai vraiment l'impression que la maternité dévoile une partie cachée de notre personne. J'espère que tu trouveras vite cet équilibre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi, en tout cas, j'y travaille :)

      Supprimer
  6. Ton billet me parle vraiment beaucoup car moi je n'ai pas du tout trouvé l'équilibre et c'est donc assez difficile en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux te comprendre mais c'est, je pense, un long chemin qui prend un peu de temps !

      Supprimer
  7. et du coup tu quittes ton boulot?
    je suis en plein dedans même si j'ai sauté dans le vide en septembre dernier )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Presque :) J'en parlerai un peu plus dans un autre billet ...

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Pourtant j'aurai pensé que ta réflexion à toi aurait déjà abouti !

      Supprimer
  9. Moi, je viens d'avoir 30 ans, et je crois savoir ce que j'ai envie de faire, ce qui me porte. Après un an à tester un job qui finalement ne m'a pas plu, je sais d'autant plus que je souhaite encore rester à la maison, gérer le foyer et développer mon auto entreprise. Je ne gagne pas beaucoup d'argent, mais c'est vraiment ça qui m'épanouïe en ce moment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai suivi tes aventures sur facebook et le blog ! C'est chouette que tu puisses te réaliser dans ce que tu fais :)

      Supprimer
  10. ( Le changement, c'est maintenant ) désolée c'était plus fort que moi x)

    RépondreSupprimer
  11. oh comme je me reconnais dans ton article.
    je viens de fêter mes 35 ans, grosse introspection.
    changement de cap professionnel en route pour ma part

    RépondreSupprimer
  12. j'ai fait mon changement il y a 2 ans au moment où j'attendais n°2 ... finalement je n'ai pas eu le résultat escompté et je pense revenir à une vie plus 'tradi' avec un job plus 'tradi' ... mais bon rien n'est fait ! je passe ma vie à changer d'avis et à avoir la bougeotte, après 2-3 ans passés dans un même job j'ai envie bien sûr de changer ! la maternité n'a pas vraiment été le déclencheur ... je crois que je fais tt simplement partie des éternelles insatisfaites ! en ts les cas je suis contente à chaque foi sd'avoir essayé comme ça pas de regrets !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'exclus pas effectivement un retour en entreprise un jour mais pour l'instant, je suis grave en introspection et je vais essayer de me donner le temps, dans la limite du raisonnable (surtout financièrement parlant :) )

      Supprimer
  13. voilà, tu as mis des mots à mes pensées depuis des semaines, je le laisse jusque la fin de l'année pour réfléchir et décider de ce qu'il va falloir faire, a moin qu'entre temps certaines opportunités me soient tendues...je te souhaite vraiment le meilleur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en a discuté effectivement. Bon courage :)

      Supprimer
  14. Les priorités changent ! Je suis désormais prête à gagner moins d'argent et à travailler moins mais à être épanouie et profiter de mes enfants :) Vive la maturité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, toi aussi tu parles de maturité :)

      Supprimer
  15. J'ai toujours vu les choses à l'envers par rapport à mes amies : d'abord construire ma vie de famille puis penser à ma carrière quand mes enfants auront grandi.
    Par contre chez mes amies qui avaient mis la carrière en priorité et qui ont eu des enfants après 30 ans, dès que bébé est arrivé dans leur vie, leur carrière est devenue bien vite secondaire.

    Les enfants ça change tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les enfants, ça change bien des choses ....

      Supprimer
  16. Me too ! ! !

    Plagia en douce ou parcours similaires

    Comme toi, il y a 10 mois j'étais embarquée dans une certaine voie. J'ai fait de bonnes études. J'ai travaillé dur. J'ai toujours évolué, changé d'entreprises quand j'en ressentais le besoin, fait en sorte de me "donner" parce que j'en avais envie tout simplement. J'ai relevé les défis qui m'étaient confié, je me suis épanouie professionnellement parlant et donc, personnellement par voie de conséquence.

    Je suis fière du chemin parcouru, du travail accompli.

    Je me suis toujours vue continuer dans cette voie, à aller de l'avant parce que cela répondait à mes attentes. Et puis, il y a eu la maternité, le nouveau boulot de mon homme, le(s) désir(s) d'enfant(s) qui revient. Ou l'approche du cap fatidique des 35 ans. Ou un ras-le-bol professionnel. Ou tout ça à la fois.

    Et j'ai eu envie d'autre chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympa ton plagia en douce :) Mais c'est vrai que je me reconnais dans les parcours des autres et vice versa !

      Supprimer
  17. j'arrive un peu tard mais je voulais juste te dire que je suis heureuse que tu puisses enfin faire autre chose que courir après le temps. c'est vrai que tu peux être fière de tout ce que tu as accompli (moi je t'ai vue évoluer). et maintenant je te souhaite de profiter de tous les instants à venir.

    RépondreSupprimer
  18. Oum, je n'ai pas encore 35 ans (héhé!) mais je me retrouve dans ce que tu dis là. J'ai fait mon possible pour changer de voie vers un projet professionnel qui ma plaise, mais j'ai encore du travail à faire sur moi même pour être satisfaite. Je suis dans le problème du "je ne profite pas du moment présent-je suis speed en permanence-éterenelle insatisfaite" Donc y a du boulot, mais je ne desespère pas!!

    RépondreSupprimer

Mon blog se nourrit de vos commentaires ! Merci :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Small Bird Studios | All Rights Reserved